Retrouvez nous sur Instagram pour nos récits et photographies de voyage au quotidien ! 


Trouver un hôtel à Milan, ou du moins un hébergement n’est pas si compliqué que ce titre peut laisser paraitre, à condition d’avoir un budget non négligeable, évidement. Sinon, c’est le parcours du combattant. Qu’on vous explique un peu le contexte de ce séjour. Un midi, chacun de notre côté en train de boire notre café au bureau, on reçoit une alerte disant « Vols Ryanair à partir de 1€ sur plusieurs destinations ». 1€. Moins cher que le bus pour aller au village d’à côté, ou qu’un ticket de métro pour rejoindre les copains pour un verre. 1€. Ni une ni deux, on court regarder les destinations et les dates qui sont proposées à ce tarif… et en fait il y en a pas mal. Parmi elles, Milan, au départ de Beauvais. Pas tout près de la maison, mais on a envie de partir, de prendre l’air, on ne tient plus en place, et on devrait y trouver un minimum de soleil. Billets pris, pas d’arnaque ni d’entourloupe, on paye 4€ à la caisse pour deux, A/R.

Parfait. Manque un toit pour dormir quand même. Premier réflexe, airbnb, comme d’habitude. Sauf que : Milan est une ville très prisée, donc il n’y a plus grand chose dans le centre (3 jours sur place, pas question pour nous de faire 1heure de bus tous les matins pour aller dans le centre), et ce qui reste est excessivement cher pour des apparts qui te donnent à peine envie de te poser sur le canap’…. On retente plusieurs fois en se disant qu’on avait mal regardé, qu’il doit bien y avoir quelque chose dispo/sympa/à moins de 150 euros la nuit. Bah non. On commence à s’inquiéter. Booking donc… et bah là, c’est pareil : palaces extraordinaires dans le centre (on vous rappelle qu’on voulait simplement partir en city-trip pour changer d’air 3 jours, on n’était pas dans l’optique de se faire hyper plaisir sur ce coup là) ou hôtel hyper excentrés, et toujours à minimum 150 euros la nuit….

Pour tout vous avouer, à 4 jours du départ, on était à deux doigts d’annuler notre week-end, commençant à se dire « on a des trucs à faire dans la maison, on a du boulot, on va travailler, tant pis… ». (Oui, on ne sait pas rester chez nous le week-end sans bosser quelques heures…). Et puis, un soir, on tape sans grande conviction un truc bien désespéré dans Google : auberge de jeunesse design Milan. Voilà. Vous pouvez vous moquez. N’empêche qu’on est tombé sur notre solution sympa/centrale/pas trop chère pour un hôtel à Milan : l’Ostello Bello Grande.

C’était donc une immense introduction. Passons donc à l’hôtel… 

Donc. L’Ostello Bello a deux adresses, la seconde étant affublée d’un « Grande » dans son nom. On a choisi celle qui est à deux pas de la Gare centrale, puisque notre billet retour était hyper tôt (rapport au prix hin.), et que la navette partait de la Gare. L’autre est mieux située, dans le sud de Milan, pas loin des adorables Naviglis.

C’est donc ce qu’on appelle une « auberge de jeunesse », et comme dans toute auberge, il y a des dortoirs plus ou moins grands et des chambres privées, pour deux. On a comparé les prix, et pour deux, à 40 euros près sur le séjour, valait mieux qu’on prenne la privée. Et en y repensant aujourd’hui, heureusement qu’on n’était pas en dortoir, on a été malades du début à la fin du séjour.

Milan - Italie (30 sur 170)

Cet endroit est absolument par-fait pour un séjour à Milan, même long en fait. On s’y sent vraiment bien, et on a envie d’y rester. Ça nous a un peu fait penser à notre ancien QG à Brussels, le café ViaVia. Une grande maison type l’Auberge Espagnole, où tout le monde peut avoir sa vie et ses habitudes, et partager de très bons moments quand il en a envie. Le lieu n’a pas vraiment de règles… c’est d’ailleurs la base du règlement : « tu fais ce que tu veux, mais, s’il te plait, respecte l’autre et kiffe ton séjour ici. Si tu as besoin de n’importe quoi, demande, on t’aidera forcément. Mais pour ta bière, viens la chercher au bar, je ne suis pas ta maman. » Voilà. Et c’était génial.

Pour finir de vous convaincre que c’est ici même qu’il faut poser vos valises, on va procéder par points, comme à l’école :

Première chose de dingue : ils prêtent (oui oui tu lis bien) des modem 3G pour que ta journée se fasse avec du réseau, et sans hors forfait. Tu le prends le matin, tu l’utilises toute la journée, et tu le rends en rentrant le soir. Voilà, le tout gratos, donc rien que pour ça en fait, l’hôtel est top.

Quand tu réserves une chambre, le petit déjeuner et le dîner sont compris. Alors, ne t’attend pas à un truc de dingue hin. Le petit déjeuner se résumer à du pain de mie, de la confiture, des jus, du café, du thé et des fruits, et le dîner d’un buffet à volonté sur le principe des aperitivo : plats de pâtes, pain, salades froides. Mais si tu as prévu de ne pas trop sortir ton portefeuille, et de garder tes sous pour autre chose que manger, c’est parfait.

À la réception, ils parlent toutes les langues, et quand la personne derrière le comptoir est spécialisée dans le chinois et non le français, elle s’amuse avec grand plaisir à essayer de parler. Ils sont adorables, attentifs, ils se souviennent tous de toi.

Si tu as prévu de bouger à l’extérieur de Milan, par exemple pour aller voir les lacs, ils se feront un plaisir de t’aiguiller pour prendre les billets, etc… Une dame un peu âgée et ne parlant pas anglais était à la réception quand on est arrivé, et elle est repartie avec son itinéraire et ses billets de train. On a trouvé ça vraiment chouette.

Ici, tu peux venir sans tablette ou sans Mac si tu n’en as pas besoin pour bosser : ils prêtent des macs et des iPad pour ceux qui en ont besoin.

Des activités sont proposées tous les jours. Gratuites ou payantes, selon le programme : visites Street Art de Milan, cours de cuisine dans la cuisine commune au 6 ème étage, soirées…

Àa disposition de tous, une immense cuisine sur un étage, avec même des pâtes à disposition. Donc si tu veux, tu peux aller acheter ta mozza, ton jambon de pays chez le traiteur, et te faire un petit dîner sur place, sur la terrasse.

La Terrasse, donc : des grandes tablées, des petites tables plus intimes, des hamacs, des poufs… de quoi passer de très belles soirées, ou faire une sieste l’après midi au soleil.

En bas, en plus du bar, il y a des jeux à dispos, des bouquins, des guides de voyage, des enceintes si tu veux balancer ta musique, un piano, un babyfoot, une télé avec une console… Bref, si tu t’ennuies t’es vraiment tout naze.

Voilà… Le seul petit inconvénient qu’on peut trouver, mais bon, on était carrément malades et au lit à 20h30 donc on sait pas trop si ça compte, c’est l’insonorisation des chambres… Mais à la réception, c’est écrit : si tes voisins font trop de bruit, on a des boules-quies ! :-)


Voilà, après avoir chercher pendant des heures un hôtel à Milan pour ne pas annuler notre séjour, il fallait qu’on partage ça avec vous, et vite, si vous avez prévu d’aller faire un saut à Milan. Dans les prochains articles, on vous emmène faire un tour dans le quartier qu’on a préféré, mais aussi au Lac de Côme…. ! 


Pour réserver et en voir un peu plus

La page Booking de l’Ostello Bello Grande, à côté de la Gare Centrale – La page Booking de l’Ostello Bello, qui est plus au sud, dans un quartier assez cool – Le site des deux hôtels

Booking propose souvent des offres, nous avons payé 291 euros pour 2 et pour 3 nuits en passant par eux. 

0