Préambule et contexte du voyage

Il y a quelques semaines, on a eu une envie qui nous ressemble assez peu : partir en vacances, au soleil, avec pour objectif, ne rien faire du tout. Vous nous connaissez, à chaque voyage, on part de l’hôtel vers 8h pour n’y revenir que vers 21h. On marche alors toute la journée, on fait tout plein de choses. Alors se prévoir 5 jours de détente, c’était une grande nouveauté. On a voulu essayer, et on n’a pas été déçus, même si on l’a vécu de manière assez différente tous les deux. Antoine a su se détendre et couper vraiment avec boulot/tracas/maison, tandis que moi (Léa donc ;-)), j’ai eu beaucoup de mal à me détendre. Je n’ai jamais su faire, et même dans de tels cadres idylliques, je n’y suis pas parfaitement arrivée. On a booké nos vols deux semaines avant, et pour pouvoir vivre deux ambiances bien différentes à Marrakech on a divisé le séjour en deux parties : la première au Royal Palm Marrakech dans un hôtel 5* à 20 minutes de la ville, une vraie oasis au milieu du désert, et la seconde, dans un riad au coeur de la Médina, la Villa Nomade.

Riad La Villa Nomade

Villa Nomade Riad Marrakech (21 sur 77)

Après la démesure du Royal Palm dans le désert au sud de Marrakech, nous voilà dans une bulle de douceur au coeur de la médina de Marrakech.

Rien à voir avec le grand hôtel que nous venions de quitter. Ici, on est comme à la maison. Un joli petit riad qui a un effet immédiat sur le corps et l’esprit. Ici, on arrête de se poser mille questions (forcément, avec notre petit côté écolo, le Royal Palm nous a un peu tracassés), et on se détend. Une mini piscine bien cachée et non chauffée (merci pour la Planète!) nous tend les bras, avant qu’on file déguster un thé à la menthe réalisé dans les règles de l’art sur le roof top du riad.

Ici, peu de chambres, peu de monde, pas de bruit, seulement la douce musique de la fontaine centrale. Après un déjeuner fait maison dans le patio, on se lance dans une sieste. Une grande sieste, longue, dans le noir et le silence. On peut vous dire que ça nous a fait un bien fou. Et puis ce parfum de fleur d’oranger très subtil nous a détendu. Parfait pour Léa, qui avait un peu de mal à se détendre pour de vrai.

Ensuite… et bien le séjour s’est rythmé tout seul : petit déjeuner dehors, lecture au soleil, massages tous les jours, siestes, et dîners au coin du feu dans le petit restaurant du riad. Ici, on appelle la cuisine avant pour dire ce qu’on souhaite dîner, puisque rien n’est préparé à l’avance, et tout est fait avec des produits frais. C’est délicieux.

On s’est tout de même décidé à sortir du riad, pour aller se balader dans Marrakech. On voulait absolument revoir le Jardin Majorelle, et marcher un peu dans les ruelles de la Medina. Pas forcément dans les souks, d’ailleurs. Fadi, le gérant du riad a passé un long moment avec nous pour nous conseiller un itinéraire super chouette.

Une belle balade qui s’est terminée par un énième massage au riad, les yeux plongés dans la lumière des lanternes marocaines.

Villa Nomade Riad Marrakech (24 sur 77)

Le Jardin Majorelle

En 2012, on avait découvert le Jardin Majorelle, et on avait envie d’y retourner, de boire un thé au café Bousafsaf, et enfin visiter le Musée berbère. Le lieu est toujours aussi beau et aussi paisible. Il n’y avait pas trop de monde à ce moment là, et on a passé un super moment. Petite (grosse) déception : on a découvert que la fameuse peinture « Bleu Majorelle » (qui n’existe nulle part dans le monde) est vendue dans la boutique du musée. Et, si on s’attendait à un prix exorbitant, on a été surpris de voir qu’elle était très accessible. Sauf, que, le hic, c’est qu’on avait seulement des bagages à main pour l’avion, avec Ryanair… Impossible de prendre un pot de peinture, sous peine de se le voir retiré avant même de mettre un pied dans l’avion. Grosse déception, c’est le seul canal de vente possible pour ce coloris. On en aurait bien vu par petites touches dans notre cour.

Villa Nomade Riad Marrakech (60 sur 77)

La Villa Nomade est un riad qui appartient à Voyageurs du Monde, tout comme le navire incroyable, le « Steam Ship Sudan » en Egypte (Manue et Seb de Miles&Love ont passé une semaine dessus, c’est par là). Tout est tourné vers le respect de l’environnement, et de l’homme. La culture locale est entièrement respectée, et on se sent ici comme à la maison. Les tarifs sont vraiment très abordables, et le restaurant propose des menus excellents et pas très chers. On a déjà conseillé le lieux à nos proches qui prévoient d’y séjourner bientôt.

2

2 thoughts on “Marrakech, Riad La Villa Nomade

  1. CamilleDlgt il y a 1 année

    J’adore, c’est super beau et les photos sont superbes! Bisous bisous ♥

  2. Melle Bon Plan il y a 1 année

    Cet article me replonge dans l’ambiance de Marrakech dont je suis revenue seulement hier. tout comme vous nous avons divisé notre séjour en deux, d’abord une halte dans un riad magnifique au coeur de la médina et ensuite un hôtel 5 étoiles dans la palmeraie. Coïncidence ;)