VENISE COUV SQUAT


Le festival More proposait, pour la dernière date, d’aller écouter un peu de musique avec l’équipe de Calvi on the Rocks, quelque part sur une plage du Lido, île complètement détruite par la présence d’infrastructures touristiques.


Entre les boutiques, les hôtels, et surtout, les constructions de très mauvais goût partout sur plage, qui n’a plus rien de naturelle, l’île n’a aucun intérêt pour une balade (en tout cas de notre point de vue)… Les plages publiques n’existent plus, il n’y a que des plages privées, même pas jolies..

La preuve avec cette photo. On n’en n’ajoute pas plus, la laideur de cet endroit nous pousse à ne pas vous en faire subir trop…

IMG_8383

Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas arrivés tout près du lieu de rendez vous, et pour trouver notre fameux bar, il a fallut marcher quelques kilomètres. Nous nous sommes un peu égarés un moment, et avons atterrit dans l’enceinte d’un hôpital, abandonné depuis environ 10 ans, entouré de pancartes qui signalait le lieu comme dangereux…

Notre curiosité nous a poussé à s’enfoncer un peu plus, jusqu’à ce que nous tombions sur un mini village très bien organisé… Une femme s’est alors approchée avec un grand sourire, heureuse d’accueillir de nouveaux visiteurs curieux et surtout, attentifs à leurs situation..

Elle nous a donc proposé de visiter leur immense nouvelle maison.. tout en nous expliquant pourquoi ils sont là, et comment ils se débrouillent pour vivre ainsi au quotidien. L’histoire nous ramène alors les pieds sur Terre, loin des palais luxuriants de Venise.

Ces personnes, sans plus aucun emploi, ni logement, ont trouvé refuge dans cet ancien hôpital, qui n’est absolument plus entretenu.. Ils ont donc retapé un peu le grand théâtre, installé une scène, des ateliers graff et peinture, un jardin, et font des spectacles, avec certaines écoles assez ouvertes pour accepter ces échanges un peu particuliers, mais très enrichissants.. Ils gagnent alors un peu d’argent ainsi, de quoi acheter à manger pour la communauté… Une cuisine a donc été installé dehors, ainsi qu’une salle de bain.

IMG_8445

IMG_8388

La femme qui nous a accueillis est là depuis un peu plus de 2 ans, et, malgré la situation, reste positive, et garde espoir.

On vous laisse découvrir en images ce lieu incroyable, dans lequel évoluent toutes catégories de personnes, de tout âges, avec le sourire.

Nous sommes heureux d’avoir pu découvrir ce coté très caché de Venise, et surtout, de le faire partager, pour que nous soyons tous conscients de la situation sur place.

IMG_8441 IMG_8444 IMG_8438 IMG_8409 IMG_8432 IMG_8419 IMG_8401 IMG_8398 IMG_8396 IMG_8392 IMG_8386 IMG_8406

3

3 thoughts on “Venise – La face cachée, visite d’un squat

  1. dufrene Nicolas il y a 1 année

    Bonjour!!! Je suis président d’une association qui se nomme l’adeec. Je monte des grosses opérations de benevolat autour de l’expérimentation d’une cohésion naturelle longtemps oubliées et des valeurs de développement durable dans des festivals (vieilles charrues, transmusicales…). J’aime beaucoup vos articles. Puis-je partager celle ci sur ma page perso?
    Merci d’avance de votre retour. Si vous voulez que nous échangions un peu plus sur les actions que nous menons (car j’ai vu que vous appréciez beaucoup le milieu des festivals avec more et ,celui qui vous a emmené ensuite en republique tcheque je pourrais vous donner mon tel si cela vous intéresse. Vos articles sont très chouettes en tout cas!!! :-)
    Au plaisir!!!
    Nicolas

    1. Antoine & Léa il y a 1 année

      Bonjour Nicolas !

      Evidement, vous pouvez partager l’article ! Plus il est lu, et plus on est contents ;-)
      Côté festivals, on en a fait beaucoup ces dernières années, mais on privilégie désormais d’autres types de week-end :)
      N’hésite tout de même pas à nous écrire à contact (@) burnmebaby.fr si tu veux échanger un peu plus avec nous !
      Très belle journée,
      A&L

  2. Loumarben il y a 3 années

    Bonjour
    Je regrette de ne pas avoir découvert votre site avant notre dernière visite à Venise, où nous partons toujours à l’aventure … mais la Lido, on n’y a jamais songé … La prochaine fois, j’essaie de trouver le chemin !
    Merci et bravo pour le site.
    Catherine