Mise en garde importante laissée en commentaire par « J’ai écrit », après la publication de l’article. Il nous a semblé important que chaque personne lisant cet article soit conscient de la situation sur place, que nous, bien entourés de nos gardes du Ministère du Tourisme, nous n’avons ni vu, ni vécu.

« Je sais bien que Bocca Chica est la plage la plus proche de Santo Domingo, et les touristes qui passent par la capitale y font en général une halte. Malheureusement Bocca Chica regroupe ce qu’il y a de pire en République Dominicaine notamment le traffic, l’exploitation et l’abus d’enfants. J’imagine bien que l’office du tourisme veut essayer que cet endroit ne soit plus vu comme ça car cela reste malgré tout une belle plage de sable de fin. Je sais aussi qu’en tant que touriste on ne remarque pas forcement ces choses là, j’ai pu visiter cette ville et me rendre à la plage avec des travailleurs humanitaires qui travaillent avec ces enfants et j’ai vu la différence. Avec eux je n’ai rien vu, aucun enfant n’est venu me vendre quelque chose, parce qu’ils les connaissaient. Malheureusement en faisant la publicité pour ce genre d’endroit, c’est nous et eux, qui mettons encore plus d’enfants dans la rue, encore plus d’enfants (mais aussi de femmes) dans ce cercle d’exploitation et d’abus parce que plus il y a de touristes, plus il y aura de demande pour ce genre de choses, malheureusement. C’est un constat que beaucoup d’ONG ont pu faire. C’est un peu comme quand on dit qu’il ne faut pas donner de l’argent à un enfant qui mendie, ce n’est pas parce que les ONG sont sans coeur, et s’en fichent mais parce qu’on rentre alors dans un cercle vicieux. Donner de l’argent à cet enfant le poussera et poussera sa famille à le faire retourner dans la rue, parce que ça marche. J’ai aussi lu que vous n’avez pu en rien décider de votre séjour sur place et peut-être alors n’y seriez vous pas aller par vous-même ;) » 

Bocca Chica > Santo Domingo – 38 km

Bocca Chica > Punta Cana – 161 km 

Saint Domingue Republique Dminicaine (23 sur 32)

Bocca Chica

Bien que Santo Domingo soit sur la côte, la ville ne bénéficie d’aucune plage de sable. Tout le long de la ville, ce sont de gros rochers et de petites falaises. Du coup, les habitants ont l’habitude de s’échapper le temps d’un week-end à Bocca Chica, une ville balnéaire située à quelques kilomètres de la capitale.

L’endroit est fréquenté par quelques touristes, et de nombreuses petites échoppes vendent des boissons et des encas. La ville de Bocca Chica a été pendant longtemps la station balnéaire la plus courue de République Dominicaine, bien avant que les complexes de Punta Cana voient le jour. Le lieu a une réputation assez mauvaise, avec un tourisme sexuel assez développé et pas vraiment complexé, et des vols sur les touristes. Aujourd’hui, le lieu est super-protégé par la police locale qui fait de très nombreuses rondes pour veiller à la tranquillité de tous.

Quelques conseils si vous vous rendez à Bocca Chica

La plage, immense et superbe, protégée par une grande barrière de corail, est à voir si vous passez dans le coin. À priori, aucun danger si vous y allez en journée, et que votre tenue vestimentaire n’est pas trop bling-bling. Faites tout de même attention à vos poches et vos sacs, la vigilance est de mise dans le coin. Enfin, de manière générale, sur l’île, éviter de vous balader avec trop de billets sur vous, qui peuvent vite atteindre le montant du salaire mensuel des locaux, d’environ 140 euros par mois, et le soir, préférez rester à l’hôtel, ou dans des lieux pas trop excentrés.

Saint Domingue Republique Dminicaine (18 sur 32) Saint Domingue Republique Dminicaine (15 sur 32) Saint Domingue Republique Dminicaine (9 sur 32) Saint Domingue Republique Dminicaine (21 sur 32) Saint Domingue Republique Dminicaine (8 sur 32) Saint Domingue Republique Dminicaine (5 sur 32)

Aller en République Dominicaine

Pour aller en République Dominicaine, la compagnie XL Airways propose des tarifs hyper attractifs. Avant de partir, on a jeté un oeil aux avis sur le web, et pour tout vous avouer, pour la première fois de notre vie, on a eu peur de monter dans l’avion. La compagnie a une image incroyablement mauvaise. Et, en en parlant autour de nous, on remarque que certaines personnes sont prêtes à payer le double des billets pour éviter de prendre l’avion avec eux, alors même qu’ils n’ont jamais testé la compagnie. Et bien, on se doit de remettre les choses à leurs places : cette compagnie est vraiment, vraiment bien. On a beaucoup mieux voyagé dans cet avion que pour notre voyage aux USA, avec Delta, par exemple. Certes, les tablettes sont à louer 10 euros si on veut regarder des films. Contrairement à ce qui est dit, la compagnie sert un plateau repas aux voyageurs. Seulement, si on veut un plateau plus haut de gamme, on peut le prendre en supplément. Croyez nous, ce n’est pas du Ryanair long courrier.


Contexte & préambule : Ce voyage est le fruit d’une invitation de la part de l’Office de Tourisme de République Dominicaine. Nous sommes restés sur place 4 jours, et nous n’avons pas choisi notre programme. Nous étions accompagnés de membres du Ministère du Tourisme, et, malgré notre insistance, nous n’avons pu moduler le programme pour qu’il colle d’avantage à nos centres d’intérêts. Suite à ce voyage, nous avons décidé de refuser toute invitation de ce type, entièrement contrôlée par une entité officielle, qui nous montre uniquement ce qui colle à l’image qu’elle souhaite diffuser. Nous aurions aimé découvrir le pays de manière plus libre, rencontrer des locaux, s’enfoncer un peu plus dans les terres pour découvrir les Parcs Nationaux, manger local dans des restaurants traditionnels et populaires. Nous avons tout de même décidé vous parler de ce pays, même brièvement, pour une raison assez simple, finalement : ce pays est beau, et mérite largement qu’on s’y attarde un peu plus qu’en réservant une semaine en all-inclusive à Punta Cana. En regardant la carte du pays, on se rend bien compte qu’on n’a rien vu, en 4 jours, entre Punta Cana et Santo Domingo. À charge de revanche : on pense bien y retourner un jour, louer une voiture, et faire le tour de l’île.

3

3 thoughts on “Bocca Chica, la plage préférée des locaux

  1. J'ai écrit il y a 1 année

    Je sais bien que Bocca Chica est la plage la plus proche de Santo Domingo, et les touristes qui passent par la capitale y font en général une halte. Malheureusement Bocca Chica regroupe ce qu’il y a de pire en République Dominicaine notamment le traffic, l’exploitation et l’abus d’enfants. J’imagine bien que l’office du tourisme veut essayer que cet endroit ne soit plus vu comme ça car cela reste malgré tout une belle plage de sable de fin. Je sais aussi qu’en tant que touriste on ne remarque pas forcement ces choses là, j’ai pu visiter cette ville et me rendre à la plage avec des travailleurs humanitaires qui travaillent avec ces enfants et j’ai vu la différence. Avec eux je n’ai rien vu, aucun enfant n’est venu me vendre quelque chose, parce qu’ils les connaissaient. Malheureusement en faisant la publicité pour ce genre d’endroit, c’est nous et eux, qui mettons encore plus d’enfants dans la rue, encore plus d’enfants (mais aussi de femmes) dans ce cercle d’exploitation et d’abus parce que plus il y a de touristes, plus il y aura de demande pour ce genre de choses, malheureusement. C’est un constat que beaucoup d’ONG ont pu faire. C’est un peu comme quand on dit qu’il ne faut pas donner de l’argent à un enfant qui mendie, ce n’est pas parce que les ONG sont sans coeur, et s’en fichent mais parce qu’on rentre alors dans un cercle vicieux. Donner de l’argent à cet enfant le poussera et poussera sa famille à le faire retourner dans la rue, parce que ça marche. J’ai aussi lu que vous n’avez pu en rien décider de votre séjour sur place et peut-être alors n’y seriez vous pas aller par vous-même ;)

    1. Antoine & Léa il y a 1 année

      Hello à toi, et surtout, merci beaucoup, beaucoup, pour ton commentaire. Le partage de ce genre d’expérience est primordial, et on apprécie ta mise en garde. Nous allons mettre ton commentaire en te citant en tout début d’article, pour que nos lecteurs ne loupent en aucun cas cette mise au point importante sur cet endroit.
      Merci encore,
      Antoine & Lea

      1. Anonyme il y a 8 mois

        Hola,
        J’ai habité 3 ans à St Domingue, et je suis allé assez souvent à Boca Chica car c’est effectivement la plage la plus proche de la capitale et c’est vrai que c’est la pire. Préferez les plages de l’autre coté comme Playa Najayo, Playa Palenque ou Punta Las Salinas, elles sont encore « propres ».
        LM