Waterland Amsterdam

Waterland

Nous n’avons pas l’habitude de prévoir nos déplacements lorsqu’on part quelques jours, on aime se laisser porter par la ville, et découvrir sur place les secrets qu’elle nous révèle. Mais cette fois ci, on savait qu’on voulait louer des vélos, et profiter de l’air frais pour s’aérer l’esprit.. Et on a découvert qu’en très peu de temps,  on pouvait aller pédaler dans les campagnes, au nord d’Amsterdam.

Waterland à vélo

On a cherché un peu sur le web la bonne adresse où louer nos vélos, et on est pas mal tombés.. À deux pas de la gare, ce loueur loue des fixies à très bas prix (moins de 20 euros la journée pour 2 fixies avec assurance), et pas griffés de stickers promotionnels. On a pu pédaler au milieu des locaux, sans passer pour des touristes… Direction l’arrière de la Gare, pour prendre un petit ferry gratuit, et se rendre au Nord, de l’autre côté de l’Ij. Débarquement après quelques minutes de traversée.

Nous n’avions pas prévu de plan du Nord, ni d’eau, ni quoi que ce soit qui aurait pu finir dans nos estomacs.. Voilà quelques erreurs à éviter si vous prenez le même chemin que nous… Les premiers kilomètres à vélos se sont bien passés, on savait qu’il fallait sortir de la petite banlieue pour atterrir dans les petits villages que nous convoitions… Mais. Mais mais mais…

Pour la suite.. c’était beaucoup plus drôle, puisque Google Maps n’a pas pu nous aider, et les habitants.. non plus. Personne n’a réussi à déterminer l’endroit précis où nous nous trouvions sur la carte de Google. On a donc fait maintes et maintes fois demi tour dans des impasses qui n’avaient pas du tout l’air d’en être.. et on a fini par trouver la seule et unique route qui nous emmènerait à la destination prévue, Durgerdam.

Waterland Dugerdam

Le petit village de Dugerdam

Nous avons traversé de superbes petits villages aux maisons et jardins très bien entretenus, au milieu d’une nature omniprésente. Nous voilà donc dans le fameux « Waterland » .. Les moutons au milieu des parcs sans barrières, les fins cours d’eau, et les champs à perte de vue.. voilà le paysage. Nous avons dit bonjour à pas mal de hérons, et admiré beaucoup de bateaux.. Tout le chemin de digue est bordé de maisons uniques, et après une petite dizaine de kilomètres au compteur, nous voilà à Durgerdam. Un village qui, face à l’immense Ij, laisse penser à un village du « bout du monde ». Les maisons colorées aux fenêtres sans rideaux, ont toutes vue sur un paysage incroyable, naturel et absolument merveilleux…

Quelques Conseils

Partir avec de l’eau, et à manger.

En fait, il y a très très peu de commerces dans ces petits hameaux, et ils sont très rarement ouverts.. (pas le matin, par exemple, et quelques heures l’après midi, quelques jours par semaine..) Pour ne pas avoir l’estomac qui râle, prenez un sac à dos.

Acheter une carte, dispo juste en face de la gare dans l’Office de tourisme, de cette région. Les chemins sont souvent sans noms, les routes sans issues.. elle vous sera d’une grande aide.

Prévoir une journée entière, et non une matinée, comme nous l’avons fait, pour découvrir toutes les autres secrets de l’île (on vous en parle un peu plus bas)

Louer les vélos coté ville, avant de prendre le bateau: au Nord, nous n’avons vu aucun loueur.

Prendre votre appareil photo, plus que n’importe où.

Amsterdam

.

Waterland Amsterdam

Les moutons, tous en liberté au coeur de Waterland

Amsterdam Burn Me Baby

.

Amsterdam Waterland

.

IMG_4239

.

Ij, dugerdam

Vue sur l’Ij depuis Dugerdam

Dugerdam

.

Dugerdam Amsterdam

Dugerdam

Waterland

Waterland

IMG_4179

Maisons flottantes au Noord d’Amsterdam

IMG_4174

Un peu perdus, nous ?

.

.

.

.


À faire au Nord, pendant qu’on y est

Aller au NDSM (et pourquoi pas y dormir, dans une grue avec seulement 3 chambres et un jacuzzi!)

Une résidence étudiante, les locaux de MTV, un café un peu bobo, un resto ultra branché où diner devant le coucher de soleil sur l’Ij, une résidence étudiante en préfabriqués « legos », des studios de design, mode, théâtre, cinéma, et même un des bâtiments les plus écolos de la planète. Plus d’infos par ici.

Diner dans une concession automobile, au milieu de Ducati, et autres modèles venus d’une autre époque… à l’hôtel de Goudfazant

Chiner. Dans un entrepôt de 2500 mètres carrés, avec bouquinerie, et cabinet de curiosités. Van Dijk& Ko.


Comment aller à Amsterdam ? 

La meilleure manière de se rendre à Amsterdam est bien le train. Les parkings sur place sont chers, et la route est un peu longue depuis Paris… Alors si vous partez de Marseille n’hésitez vraiment pas ! Thalys est donc la solution à adopter. On met 3h pour rejoindre la jolie gare d’Amsterdam, et le confort est extra. Nous avons voyagé en Confort 1, qui comprend repas (petit déjeuner, déjeuner, gouter, ou diner selon l’heure du départ), et le wifi gratuit pendant tout le trajet. Il y a largement la place pour s’installer confortablement, et même voyager avec un enfant. Nous déclarons ici, officiellement, notre flamme à Thalys.

0